Vaulx
apaisée

Apaiser et garantir toutes les sécurités

Sur la route et dans la rue, dans son corps comme dans son assiette, dans son travail et dans son logement : garantir les sécurités du quotidien est essentiel pour bien vivre ensemble, loin des violences, des nuisances et de la précarité. Nous devons reconquérir nos espaces urbains en luttant efficacement contre les trafics, les rodéos à moto, les incivilités ainsi que les rues trop souvent dangereuses. Cela passe à la fois par une présence plus forte de la Police Nationale et de la Police Municipale mais aussi par une meilleure coordination de l’ensemble des acteurs de la prévention intervenant sur les quartiers et par une politique de reconquête des lieux squattés. Nous voulons une Police Municipale toujours plus proche des habitants.

Une ville citoyenne, transparente et exemplaire

La participation des citoyens, ce n’est pas faire des grands discours sur la participation et organiser des Conseils de Quartier sans leur donner de réel pouvoir de décision. Personne ne sait tout seul dans un bureau ce qui est bon pour les habitants. Il nous faut aujourd’hui réinventer notre façon de faire de la politique en partageant la décision.

Découvrez
nos engagements

Apaiser et garantir toutes les sécurités

#17 Une ville plus sûre

79. Organiser des Assises de la Tranquillité avec les citoyens et les professionnels de la sécurité et de la prévention pour changer la situation.

80. Augmenter les effectifs de la Police Municipale pour une proximité plus grande au service des habitants. Au lieu de locaux aux rideaux fermés, la Police Municipale doit être présente sur le terrain, disponible et au contact de la population.

81. Déployer la Police Municipale pour la rendre plus présente et visible dans les rues en favorisant les déplacements de brigades à pied, à vélo et en instituant des rencontres régulières avec les habitants. Les policiers municipaux doivent connaître les habitants qu’ils ont pour mission de protéger.

82. Verbaliser davantage les incivilités, à commencer par les deux roues et les véhicules trop bruyants. Faire intervenir systématiquement la Police Municipale en cas de tapage nocturne dans la rue.

83. Organiser des rencontres régulières des forces de sécurité (pompiers, police) dans les collèges pour favoriser la connaissance et la reconnaissance des enjeux de sécurité.

84. Assurer une aide aux victimes et la prévention avec dans chaque quartier une présence plus forte de médiateurs qui pourront aider et accompagner les victimes.

85. Mettre en place une application mobile d’alerte (agressions et incivilités) avec géolocalisation. Chaque citoyenne et chaque citoyen doivent pouvoir aisément et rapidement donner l’alerte et pour être secouru.

#18 Une ville plus apaisée

86. Réaménager les espaces urbains pour lutter plus efficacement contre les squats et les rodéos.

87. Renforcer la signalétique ainsi que celle destinée aux enfants (à hauteur des enfants, espaces mixtes, marquage au sol) et systématiser la verbalisation pour les voitures et scooters dans les zones piétonnes.

88. Développer les Zones 30 et protéger chacun dans ses déplacements en sécurisant les zones mixtes (piétons, cyclistes, véhicules motorisés).

89. Renforcer le nombre des agents de prévention pour faire respecter la priorité aux piétons.

#19 Une ville plus propre

90. Lancer un ambitieux Plan Ville Propre pour reprendre en main cette question majeure de la propreté avec une campagne de sensibilisation dans les écoles et une équipe municipale en renfort du nettoyage par la Métropole.

91. Développer une Brigade de l’environnement pour verbaliser les auteurs de dépôts sauvages, les incivilités environnementales et contribuer à changer les comportements.

92. Faire installer des poubelles de tri sélectif dans toutes les rues.

#20 Objectif zéro déchet : réparer, réemployer et recycler

93. Proposer une campagne des
éco-gestes :

• zéro plastique à usage unique en 2024 ;
• mobiliser habitants, commerçants et forains à l’échelle de la rue et du quartier pour réduire les déchets produits ;
• valoriser tous nos biodéchets grâce aux composteurs.

94. Soutenir des projets associatifs de réparation et de recyclage : repair’cafés, ateliers coopératifs, etc.

95. Utiliser des produits d’entretien bio dans les crèches et les écoles.

96. Organiser une journée éco-responsable dans la ville pour sensibiliser tous les citoyens et dans les écoles autour d’un grand défi « Vaulx, ville éco-responsable ».

#21 Favoriser l’emploi de tous

97. Mettre en place une véritable Maison de l’Emploi, comme le font beaucoup d’autres villes. Installer dans l’Usine Tase une pépinière d’entreprises innovante pour accompagner aussi au Sud les Vaudaises et les Vaudais qui veulent créer leur entreprise.

98. Favoriser l’installation d’une agence d’intérim à Vaulx-en-Velin.

99. Faire mieux respecter l’embauche des Vaudais dans les entreprises bénéficiant de la Zone Franche.

100. Solliciter le dispositif étatique “Territoire zéro chômeur de longue durée” sur Vaulx-en-Velin.

#22 Soutenir l’activité économique en la conjuguant au développement

101. Encourager le développement d’un supermarché coopératif à la place du Lidl proposant des produits de qualité à prix accessible.

102. Soutenir le commerce de proximité en favorisant la mixité des activités et les aménagements urbains nécessaires.

103. Soutenir les entreprises en accompagnant leurs actions de responsabilité sociale et environnementale (RSE) et en remodelant les zones d’activité pour les rendre plus écologiques et attractives.

104. Participer à l’essor de nouvelles activités et filières « vertes », soutenir l’économie sociale et solidaire (ESS) et initier des projets d’écologie industrielle et d’économie circulaire.

105. Favoriser la création de tiers-lieux, pour une économie collaborative permettant à des porteurs de projets écologiques de se rassembler et de mutualiser leurs compétences.

106. Favoriser le développement du tourisme patrimonial ainsi que du tourisme vert et responsable.

Une ville citoyenne, transparente et exemplaire​

#23 Une ville citoyenne

107. Redynamiser et autonomiser les Conseils de Quartier, en supprimant la co-présidence d’un élu, en leur donnant des moyens autonomes de communication sans contrôle de la Municipalité et en leur accordant le droit d’inscrire des sujets à l’ordre du jour du Conseil Municipal.

108. Mettre en place des commissions citoyennes sur des grandes questions de la ville avec des citoyens tirés au sort.

109. Mettre en place un Président ou une Présidente du Conseil Municipal différent du Maire pour assurer la démocratie et la sérénité des débats.

110. Accroître la part du budget participatif dans l’investissement de moins d’1% aujourd’hui à 5% du budget d’investissement. Permettre à chacun de contribuer au développement de sa ville. Pas d’équipement de quartier sans co-décision avec les habitants et organiser un débat citoyen chaque année autour du budget de la ville pour permettre à chacun d’en saisir les enjeux et de débattre des orientations.

#24 Une ville transparente​

111. Assurer la transparence de toutes les subventions municipales en mettant en place des commissions citoyennes d’attribution.

112. Créer un poste de défenseur des droits indépendant pour traiter les plaintes de citoyens suite à un problème avec la Municipalité.

113. Créer un Conseil local écologique et solidaire pour observer les effets des politiques mises en place.

114. Rendre plus transparente l’attribution des logements sociaux à travers la mise en place d’une commission d’usagers.

#25 une ville à l’écoute

115. Mettre en place une application citoyenne qui permette à chaque citoyen de partager son point de vue sur des projets de la ville, de faire connaître des propositions et de discuter avec les élus.

116. Développer le recueil de la parole citoyenne par le développement d’un porte-à-porte régulier par les élus ou les agents municipaux.

117. Mettre en place un plan d’écoute des souffrances au travail des agents municipaux pour permettre à la municipalité de retrouver la sérénité au service des habitants.

#26 Une vie associative dynamique

118. Soutenir la vie associative via un annuaire numérique actualisé qui soit fiable et à jour. Mettre en place un système de subvention organisé en année scolaire pour s’adapter à leur rythme de vie. Instaurer avec les associations demandeuses des conventions sur 3 ans leur garantissant la stabilité de leurs subventions et accompagnant le suivi de leurs objectifs.

119. Créer une Maison des Associations au sein de laquelle les responsables des associations de la ville pourront trouver un accompagnement pour le montage des dossiers, une aide juridique, comptable et des salles de réunions.

120. Soutenir et reconnaître le bénévolat dans les associations et les clubs sportifs en ouvrant le droit à des formations qualifiantes et à des bourses auprès de toutes celles et tous ceux qui donnent leur temps au service des autres.