Vaulx
écologique

Une Éco-Ville : pour une ville plus verte, à taille humaine et qui respire

Notre ville doit aujourd’hui devenir une éco-ville en faisant de la nature le socle de chacun de nos quartiers et le trait d’union qui façonne son identité. D’un village historique marqué par les crues du Rhône et les marécages, notre ville n’a eu de cesse de s’agrandir par ajouts successifs de quartiers hétérogènes avec la cité industrielle à la Tase dans les années 1920, la cité pour les rapatriés à la Grappinière dans les années 1960, la ZUP décrétée en 1963 et construite dans les années 1970 au Mas-du- Taureau et à l’Écoin-Thibaude, un centre-ville reconstruit dans les années 1990, un quartier de la Soie dans les années 2000 et 2010. Il est temps de proposer une nouvelle façon de penser et de construire notre ville par un urbanisme respectueux de la nature et des enjeux climatiques, un urbanisme garant de notre qualité de vie.

Une ville éco-responsable, une ville du bien être pour tous les habitants

Notre ville doit devenir une ville éco-responsable où la santé, le bien-être et l’équilibre alimentaire sont une priorité. Nous prônons que nos services publics et notre municipalité montrent l’exemple et encouragent les habitants pour devenir responsables écologiquement.

Découvrez
nos engagements

Une Éco-Ville : pour une ville plus verte,
à taille humaine et qui respire​

#1 Transformer chaque quartier en le végétalisant et en le rénovant

1. Maîtriser l’urbanisation au rythme de la construction des équipements publics et de la végétalisation. Pas de nouvel immeuble sans espace vert, pas de quartier sans parc arboré

2. Planter un arbre pour chaque nouvel habitant.

3. Embellir les entrées de ville autour des ponts pour faire de l’eau et de la nature la marque de fabrique de la commune.

4. Multiplier les jardins partagés : développer un fleurissement participatif et riche en biodiversité, développer des jardins en pied d’immeuble.

5. Créer des parcs, des places arborées et des fontaines dans toute la ville :

• Écoin-Thibaude : créer un parc arboré exemplaire entre l’Écoin et la Thibaude ;
• Centre-Ville : transformer la place de la Nation en place végétale piétonne emblématique de la ville avec une fontaine et en modifiant le
tracé de la rue Maurice-Audin ;
• Chénier : aménager une place arborée pour créer une centralité ;
• Village : agrandir la place Gilbert-Boissier pour avoir un plus grand espace public fait
de bancs et d’arbres, un dégagement plus large et piétonnier devant le Château et faire le lien avec la zone maraîchère ;
• La Soie – La Tase : réaménager l’avenue du Bataillon Carmagnole-Liberté et la place Cavellini pour créer une centralité cohérente, renforcée et plus animée ;
• Rize – Pont-des-Planches : aménager un parc arboré le long de la Rize ;
• Grappinière : ouvrir davantage le parc Elsa-Triolet et créer une promenade piétonne et arborée qui longe le quartier jusqu’au parc.

6. Redonner à l’eau toute sa place en faisant de la Rize une véritable rivière pour les enfants et les familles.

7. Requalifier et valoriser notre patrimoine :

• Sud : requalifier les Grandes Cités Tase en soulignant leur qualité patrimoniale (mais sans augmentation des loyers), et valoriser les Petites Cités Tase ;
• Village : poursuivre la mise en valeur du Château en dégageant l’espace autour et en le reliant à la zone maraîchère.

8. Lancer enfin la rénovation du Mas-du- Taureau que la municipalité sortante a retardée de près de 6 ans, pour développer enfin un éco-quartier modèle mêlant des espaces arborés et des habitations exemplaires.

#2 Relier les quartiers entre eux et améliorer toutes les mobilités

9. Lutter pour que le futur tramway prenne la place du bus C3 déjà saturé, allant du Grand Parc de Miribel-Jonage jusqu’à la Part-Dieu et en traversant le nord de la commune.

10. Mettre en place une navette automatique de type NAVLY (sans chauffeur) pour relier le NORD et le SUD de la Commune et faciliter les connexions entre tous les équipements municipaux.

11. Développer un Plan « Vélos et Piétons en sécurité » en étendant et sécurisant les pistes cyclables, en élargissant les trottoirs pour les piétons et en sécurisant les chaussées.

12. Développer les stations Vélo’v dans chaque quartier de la ville.

13. Développer des box à vélo et des points d’attache sécurisés dans l’espace urbain. Favoriser des ateliers de réparation de vélo.

14. Soutenir le co-voiturage et l’auto-partage dans l’ensemble des quartiers.

15. Créer deux trames vertes arborées, piétonnes, cyclables et sécurisées :

• une trame verte Est-Ouest en transformant la promenade Lénine en véritable promenade
arborée, fleurie, propre, agréable et respectueuse de la biodiversité ;
• une grande trame verte Nord-Sud qui partira du Village et ira jusqu’à la route de Genas en passant par le Centre-Ville, le Parc de la Rize et avec une nouvelle passerelle modes doux sur le canal.

#3 Lutter contre la précarité énergétique et la canicule

16. Lancer un plan majeur de rénovation énergétique pour les habitations de Vaulx-en-Velin en utilisant tous les dispositifs disponibles pour permettre à  chacun de faire baisser ses charges.

17. Moderniser l’éclairage public pour éclairer à bon escient et en consommant moins.

18. Développer l’habitat coopératif en soutenant les initiatives d’habitants.

19. Lutter contre la canicule en favorisant les îlots de fraîcheur, les points d’eau et l’assistance aux personnes isolées.

Une ville éco-responsable,
une ville du bien être pour tous les habitants​

#4 Manger bio, sain et équilibré​

20. Mettre en place une cantine scolaire 100% BIO avec l’objectif de 50% en 2023 et 100% à la fin du mandat pour toutes les écoles maternelles et primaires à un prix accessible et simple pour tous avec 2 niveaux de financement : 1€ pour tous et 0,50€ pour les familles aux revenus modestes.

21. Proposer une option végétarienne à chaque repas et permettre aux parents et aux enfants de participer davantage à l’élaboration des menus.

22. Rendre la cantine scolaire éco-responsable en luttant contre le gâchis alimentaire, en supprimant les plastiques et en favorisant les circuits courts.

23. Obtenir de la Métropole la mise en place de cantines dans nos 4 collèges vaudais.

24. Développer des cantines de quartier partagées dans toute la ville en soutenant les initiatives associatives et habitantes pour permettre à chacun de déjeuner le midi dans son quartier, dans des lieux de rencontre, de sociabilité et de convivialité.

25. Lancer un festival des gastronomies vaudaises.

#5 Cultiver notre alimentation sur notre territoire​

26. Soutenir les maraîchers de notre ville et favoriser le développement de l’agriculture bio grâce à la création d’un label « Saveurs Bio de Vaulx-en-Velin ».

27. Étudier le projet d’une régie municipale agricole bio pour faciliter le passage à la cantine bio tout en créant des emplois d’insertion : une agriculture vaudaise qui emploie des Vaudaises et des Vaudais.

28. Soutenir les initiatives de compostage et de gestion durable de l’eau (cuves, paillage…).

29. Développer la vente de produits bio à prix accessible sur nos marchés forains.

#6 Défendre la cause animale

30. Encourager le droit de l’animal qui est un droit à la vie dans son habitat naturel et préservé (pour les animaux sauvages) et dans des conditions de bien-être physiologique (pour les animaux domestiques) : l’humanité, c’est aussi bien traiter chaque animal et ne pas promouvoir l’exploitation animale à des fins ludiques.

31. Proposer des espaces dédiés pour les chiens : des parcs canins pour la propreté, le bien-être de nos animaux et la tranquillité de leurs propriétaires, mener une politique de stérilisation des chats errants et une campagne de sensibilisation des propriétaires de chats.

32. Soutenir la mise en place d’un service vétérinaire accessible aux revenus les plus modestes : aucun habitant vaudais ne doit être privé de son animal et aucun animal vaudais ne doit être privé de soins pour des raisons financières.

33. Créer un cimetière pour animaux qui sera un lieu de mémoire et de recueillement.

#7 Promouvoir la santé, le bien-être et le développement durable

34. Améliorer la qualité de l’air en mettant en place un plan de réduction de la pollution atmosphérique et en intégrant la zone de faible émission (ZFE) de Lyon-Villeurbanne- Caluire.

35. Mettre en place un plan d’envergure contre la malbouffe en favorisant l’éducation à l’alimentation : à travers des ateliers de cuisine et un festival de la gastronomie, initier chaque Vaudaise et chaque Vaudais aux saveurs d’une alimentation équilibrée, locale et de saison.

36. Favoriser l’installation de médecins généralistes et spécialistes sur la commune grâce à des aides au démarrage en contrepartie d’une installation pérenne.

#8 Rendre la Municipalité éco-exemplaire​

37. Devenir une municipalité éco-exemplaire :

• en réalisant un diagnostic passant au crible les consommations d’eau, d’électricité, de chauffage, les kilomètres parcourus et évaluer la quantité de déchets produits ;
• en gérant nos espaces verts en poursuivant les efforts en matière de produits sains utilisés pour l’entretien des bâtiments et des espaces publics ;
• en favorisant les énergies vertes pour les consommations des bâtiments publics ;
• en rénovant les bâtiments municipaux énergivores à commencer par les écoles et l’Hôtel de Ville ;
• en repensant l’organisation des manifestations afin d’en réduire les impacts sur l’environnement.

38. Imposer des clauses environnementales renforcées dans la passation des marchés publics.

39. Améliorer le bien-être au travail des agents de la ville, garants de la qualité du service public et de la mise en oeuvre du projet municipal.